The PURE PHOTOGRAPHY EXPERIENCE

Héroïnes de l'Ombre

Héroïnes de l'Ombre

mars 31, 2020

La mère, quel être crucial dans la vie de tout être humain. Il est bien connu, être une mère n'est pas chose facile, ces femmes donnant leur corps et bien plus pour créer la vie doivent aussi apprendre à gérer la leur.

Pouvez vous imaginer ce que cela représente quand vous venez de la supposée plus grande favela d'Amérique latine ?

Le Brésil, pays connu pour être très macho, laisse apparaître une forte tendance à avoir comme modèle familial commun celui de matriarcat. Notre photographe Florian Tomasini a pu observer et rencontrer certaines de ces mères solitaires, fortes et pleine de tendresse à travers des moments de leur vie quotidienne, partageant leur intimité.

Il faut savoir que plus de 5 millions d'enfants brésiliens ne sont pas reconnus par leur père et dans Rocinha comme dans toute favela, les forts facteurs “gangs de drogue”, “drogues” et “armes” n'aident pas à réduire ce chiffre.

Nous sommes aujourd'hui face à des femmes fatiguées de se sacrifier, des femmes que personne ne reconnaît en temps qu'individu de part leurs stéréotypes sociaux venant de ces ghettos mais au aussi en temps que mères responsables de toute une famille.

Lors de la réalisation de ce documentaire Florian a pu constater la monotonie et le peu de stimulations intellectuelles que ces femmes vivent au quotidien. 

Il est récurrent de voir des jeunes filles rêver de la vie de famille en pensant que ce futur sera plus brillant que le présent qu'elles connaissent. La vie ne se déroulant que très peu comme les gens le souhaitent à Rocinha, le destin de travailleuse, mère au foyer avec très peu de moyens les guette.

Héroïne de l’Ombre présente des clichés de la vie du quotidien de ces femmes, Madames Alessandra de Oliveira, Fátima Francalino, Jucilene correia, Erica Moreira, elles ont toutes ouvert leur coeur et maison à Florian, Sofia, Isabella et Luz, se préoccupant de l’image qu’elles allaient donner, que leur maison allait donner mais ont tout de même accepté le challenge. Ces apprentis photographes ont réussi à capturer une réalité qu’aucun photographe non natif de Rocinha n’aurait pu atteindre. Tous les enfants du centre ACE connaissent les mamans des uns des autres, la communauté forme une vraie famille et l’authenticité des émotions présentes sur ces images en est la preuve.

Ce documentaire a été réalisé par Florian Tomasini et produit par l’équipe photographique ACE composée de Luz Breno, Sofia Rodrigues Lopes et Isabela Dos Reis. Ces trois derniers sont les majors de cette promo, ils ont été les premiers à montrer de l’intérêt et du professionnalisme dans leur travail. Aujourd’hui ils inspirent les plus jeunes pour commencer les cours de photographie mais aussi sont les premiers à partager leur vision de la vie dans une série d’expositions en Europe. Ils cassent, nous cassons les stéréotypes tout en ouvrant de nouvelles perspectives à la génération du future.




Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

COVID 19 au Myanmar : Une ombre qui doucement s'installe
COVID 19 au Myanmar : Une ombre qui doucement s'installe

avril 21, 2020

C’est un climat aussi étrange qu’inédit. Depuis quelques mois, ce virus gagne du terrain.

Au Myanmar nous pensions être parmi les premiers pays touchés, notamment car ils partagent 2100km de frontière terrestre avec la Chine, mais aussi avec des liaisons hebdomadaires entre Wuhan, l’origine de l’épidémie, et Rangoon, la plus grande ville du pays.

Voir l'article entier

Ouganda et éducation
Ouganda et éducation

avril 20, 2020

Les standards liés à l’éducation varient de pays en pays, chaque culture a créé sa propre vision de la chose de part son histoire et contexte économique. Ce qui peut paraitre complètement normal pour certains reflète de l’absurdité pour d’autres. Tout n’est qu’une question de perspective.

Voir l'article entier

Rapatriement en Crise sanitaire
Rapatriement en Crise sanitaire

avril 17, 2020

Durant la crise sanitaire lié au Covid 19, près de 130 000 français ont été rapatriés des 4 coin du monde.
Le 7 avril, j'étais à bord d'un vol Qatar Airways, sous la demande du Ministère des affaires étrangères, pour un vol depuis Yangon au Myanmar, vers la France.

Voir l'article entier